Le Search Engine Optimization (SEO) ou référencement naturel

Le Search Engine Optimization (search engine = moteur de recherche) est la science (ou l’art !) qui permet à votre site d’être bien référencé sur les différents moteurs de recherche, en particulier Google. Très concrètement, le but est d’être le premier résultat naturel sur des mots clefs ciblés.

Pourquoi ?

Avoir un beau site c’est bien, mais si votre site est introuvable, il tombera vite dans les oubliettes. Google annonce en 2013 qu’il y a 30 trillions (30 000 milliards) de pages web sont indexées dans son moteur1.

Chaque mois 100 milliards de recherches sont réalisées sur Google1. Google est donc l’un des moyens les plus efficace d’avoir des visiteurs et donc des clients sur votre site. Les autres moyens sont Facebook, l’Appstore d’Apple ou d’Androïd pour les applications mobiles, les liens de sites partenaires, l’accès direct grâce à la notoriété, les campagnes d’emailing, les bannières de publicités, liens sponsorisés et autres formes de publicité, etc.

Concrètement, les internautes cherchent aujourd’hui les réponses à leurs questions ou les produits qu’ils vont acheter en tapant une requête sur Google (Google a 94% des parts de marché de la recherche en France, selon Comscore2). Deux types de résultats apparaissent alors : les résultats payants (dans l’encart jaune et à droite de la page) et les 10 résultats naturels par page (2 sont affichés ici).

Le référencement payant (ou SEA = Search Engine Advertising) permet d’acheter aux enchères des mots clefs pour apparaître dans les encarts publicitaires de Google. On paie au clic parfois plusieurs euros, ce qui coûte donc très cher.

Le référencement naturel ou SEO permet d’apparaître dans les premières pages sans payer à Google les clics. Le trafic que l’on génère dépend alors de la position dans Google. De nombreuses études montrent que les grands gagnants sont les trois premiers résultats (et dans une moindre mesure le 10ième), et qu’il y a une forte prime au leader qui peut à lui seul représenter entre 15% et 30% des clics pour les résultats naturels.

Comment ?

C’est là une vaste question qui relève à la fois de la science et de l’art. De la science tout d’abord car Google trie les résultats selon quelques 200 critères dont certains sont bien connus :

  • Le contenu de la page (qui soit correspondre aux mots clefs recherchés), notamment dans les titres, les liens, et le corps du texte.
  • La notoriété de la page (ou pagerank) : critère qui perd de l’importance aujourd’hui. Cette notoriété est calculée en fonction des liens qui pointent  vers la page : chacun des liens sur une page, tel un fleuve qui se décompose en différents méandres, va transmettre un peu de notoriété aux pages filles. Mieux vaut donc avoir un lien sur une page centrale du site d’Apple que 200 liens provenant de petits sites.
  • L’autorité du site, par exemple si des liens proviennent de sites d’universités ou de sites qui sont connus par Google comme faisant autorité.
  • Popularité de la page sur les réseaux sociaux : critère qui prend une importance croissante, notamment avec Google +1.
  • Tricherie : Google pénalise les sites qui optimisent trop le référencement (notamment via les réformes de son algorithme Panda et Penguin).
  • Et beaucoup d’autres critères comme l’ancienneté du site, le nom de domaine, etc.

C’est aussi un art car l’enjeux est d’être meilleur que ses concurrents sur des mots clefs ciblés. S’il n’y a pas de concurrent, alors il est facile de bien se référencer. Si la concurrence est rude comme sur l’immobilier ou le voyage, alors c’est  beaucoup plus difficile et il faut toujours plus innover. Utilisez Google Keyword Tool (notamment disponible dans votre compte Google Adwords) pour connaître la concurrence et les volumes de recherche sur différents mots clefs. Etre bon en SEO demande beaucoup de temps et d’investissement. Des agences spécialisées pourront aussi vous aider, mais elles ne sont pas données (compter plusieurs milliers d’euros de budget).

En conclusion, le maître mot aujourd’hui du référencement est le contenu. « Content is king » dit-on (« le contenu est roi »). C’est une condition nécessaire mais non suffisante pour être bien référencé…

En savoir plus

Outils

  • www.google.com/webmasters
  • www.google.com/trends/ : permet de comparer les volumes de recherche dans le temps de différents mots clefs.
  • adwords.google.com/o/KeywordTool : permet de voir les volumes de recherche par mot clef et par région.
  • www.google.com/think/  : outil en anglais pour trouver les « latest research in digital marketing » tout comme « industry-leading case studies and Google’s latest research, strategic perspectives, interviews with innovators and experts and more. »
  • www.seomoz.org : logiciel qui permet de monitorer toute sa stratégie SEO, assez cher mais 3 mois sont gratuits.
  • www.gookombat.com : un site Français qui permet de voir les mots clefs de vos concurrents. Quelques mois gratuits.

Il existe de nombreux autres outils, n’hésitez pas à les souffler en commentaire.

Le Search Engine Optimization (SEO) ou référencement naturel

4 réflexions au sujet de « Le Search Engine Optimization (SEO) ou référencement naturel »

  1. rédaction web dit :

    Voilà un article bien détaillé autour du référencement naturel.
    En effet, ce dernier est un étape primordial pour la bonne visibilité de l’entreprise., il faut bien en connaitre davantage.

  2. En somme, pourquoi travailler à la fois des mots clés génériques et long tail ? Tout simplement parce que cette méthode permet de générer un trafic ciblé sur les pages profondes d’un site, tout en lui permettant de se hisser petit à petit dans les premiers résultats des moteurs de recherche sur des requêtes plus concurrentielles grâce à un travail de référencement plus global.

  3. Lorsqu’un internaute utilise Google, deux listes de résultats, et non une, sont affichées: les résultats du moteur de recherche lui-même, classé selon des critères « objectifs » (cf. Googlebot et le système PageRank ); et à côté, les résultats qui proviennent du logiciel AdWords, c’est-à-dire l’ensemble des publicités. Google tire les profits de son moteur de recherche avec ce que les annonceurs lui versent pour les clics générés depuis les mots-clés achetés via la régie AdWords.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *