Startups web, une affaire de jeunes ?

Un cliché en France est de penser qu’un jeune n’est pas suffisamment expérimenté pour créer une entreprise à succès. On entend souvent comme conseil de travailler quelques années pour se faire de l’expérience avant de démarrer une aventure entrepreneuriale.

Afin de répondre à la question si un jeune a moins de chances de succès qu’une personne expérimentée, voici un petit tableau récapitulant l’âge des fondateurs :

– des 10 entreprises du web en 2012 selon le magazine Forbes1.
– des startups dont

Conclusions

– Avoir 24 ans, ne signifie pas forcément être inexpérimenté. Drew Houston, le fondateur de Dropbox a par exemple appris à coder à 5ans et monté sa première startup à 14 ans2.

– Dans un monde où les paradigmes changent aussi vite, il est important d’être très au fait des nouveautés et de toujours continuer à apprendre. Les succès de Pinterest, d’Instagram ou de Zynga sont par exemple liés à la capacité de leurs fondateurs d’utiliser Facebook comme levier de croissance. Le web offer en effet une prime au dernier entrant, qui saura utiliser au mieux les nouveaux outils à sa disposition et les ruptures technologiques (Facebook, les smartphones, les tablettes, etc.)

– Enfin, ces entrepreneurs ont également su s’entourer de personnes expérimentées, en particuliers leurs investisseurs et leur management senior. Larry Page et Sergey Brin ont par exemple rapidement laissé la place à Eric Schmidt pour le lead de Google… La plupart de ces startups à succès sont financées par les mêmes fonds de capital risque (Sequoia Capital, Benchmark Capital, Andreessen Horowitz, Accel Partners, Greylock Partners, etc.) ainsi que des business angels qui ont déjà créé plusieurs entreprises.

En conclusion, plus que l’âge, c’est un état d’esprit commun qui caractérisent ces fondateurs. Tous ont la soif d’apparendre, le refus des codes établis et l’ambition de changer le monde… C’est peut-être en cela que l’insouciance des 25 ans a pu aider à créer Google et Facebook…

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter l’article suivant (en anglais) de Bill Gurley, l’un des partners du fond Benchmark Capital et m’aider à compléter la liste ci-dessus en suivant ce lien !

Méthodologie

  • Pour  trouver les dates de naissance, je suis allé sur Wikipédia, le site du fondateur ou Linkedin. Il arrive que les personnes ne communiquent pas sur leur âge, j’ai alors estimé ce dernier par rapport à la date de leurs études. Il est donc possible que des erreurs d’un an ou deux se soient glissées dans le tableau…
  • Comme fondateur, j’ai n’ai choisi qu’un seul nom, si possible le CEO même si la plupart de ces entreprises ont été créées par des équipes.
Startups web, une affaire de jeunes ?

Une réflexion au sujet de « Startups web, une affaire de jeunes ? »

  1. Selon moi, il n’y a pas d’âge pour créer son entreprise avec succès comme expliqué sur http://www.business-angel-france.com/exclu-la-machine-qui-vous-donne-l%e2%80%99age-ideal-pour-entreprendre Maintenant, plus que sur l’âge du (capitaine) créateur, le succès d’une startup repose avant tout sur un bon tandem de co-founders au départ. A ce sujet, je suis partant pour de nouvelles aventures entrepreneuriales comme évoqué sur http://www.business-angel-france.com/qui-veut-creer-une-entreprise-avec-patrick-hannedouche
    Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *